Eva Le Parc

Retour à la liste

 

À travers le dessin, la photographie, la peinture, je relève des bribes de bâtiments abandonnés, effondrés. Cette pratique vise à s’interroger sur l’utilisation et l’ appropriation d’un lieu.
Nombre de bâtiments sont aujourd’hui inoccupés, Qu’il s’agisse de spéculation immobilière, de problèmes juridiques, de lieux sinistrés. En quoi la notion de propriété privée qui régit notre société actuelle nous empêche-t-elle d’interagir avec notre environnement?
Notre espace est de plus en plus défini, délimité, protégé. Cependant ce n’est pas une barrière, une serrure, un interphone, qui nous donnent la sensation d’être «chez Soi». D’où vient alors cette idée, ce ressenti d’être dans son Espace privé?

 

Site de Eva Le Parc :

evaleparc.fr